Retour sur la conférence annuelle 2019 – #2

Retour sur la conférence annuelle 2019 – #2

Le 8 Juillet dernier, lors de notre conférence annuelle, tables rondes et keynotes se sont succédés sur la scène de l’auditorium du Musée d’Orsay. Ponctuées par des témoignages d’entreprises membres sur les raisons de leurs implications dans le collectif Impact AI, les interventions des experts portaient sur les grands axes du collectif : IA et éthique, la formation à l’IA et l’utilisation de l’IA pour le bien commun.

Retour sur cette date importante pour le think & do tank Impact AI qui a publié à cette occasion son premier Livre Blanc : Un engagement collectif pour un usage responsable de l’intelligence artificielle.

Damien Gromier, CEO Startup Inside et fondateur AI for Good était le maître de cérémonie pour cette première conférence annuelle.  Laurence Lafont, en qualité de Présidente du collectif Impact AI a également présenté le bilan de cette première année

 

L’importance de données non-biaisées

Emmanuel Bacry – Chief Scientist Officier Health Data Hub, a ouvert la conférence sur les plateformes de données pour l’IA for Good. Il a notamment insisté sur l’importance d’avoir des données qualitatives et non-biaisées en multipliant les sources de ces données. Il a également présenté le Health Data Hub. Ce dernier recense les données de santé de 66 millions de français et seuls les projets ayant pour objectif le bien commun pourront y avoir accès. Il a engagé de ce fait l’auditorium autour de l’éthique, dans la manière de récolter ces données comme sur leur utilisation.

“Le Health Data Hub va être un portail d’accès ultra sécurisé à toutes les données de santé en France, afin d’en faire des projets uniques. (…) On sait que les GAFA sont arrivés en France en santé, cela veut dire que beaucoup de choses bougent, c’est bien. Mais il faut un contre-pouvoir sur la gouvernance des données, et c’est un pouvoir que l’état doit prendre vite.” 

Emmanuel Bacry, Chief Scientific Officer Health Data Hub & Senior Researcher @CNRS & co-founder Nam.R

 

Pourquoi et comment se former à l’intelligence artificielle ? 

La conférence s’est poursuivie par une table ronde animée par Isabelle Ryl, Head of PRAIRIE project. Hélène Chinal, David Sadek, Frédéric Bardeau, Nicolas Demassieux et Joel Courtois ont échangé sur les conséquences du déploiement de l’IA et la nécessité de former les salariés comme les jeunes aux métiers de demain.

Points clés : 

  • S’il existe des métiers spécifiques à l’IA, tous les métiers seront impactés par l’intelligence artificielle, soit dans l’exécution du métier, soit en son cœur ;
  • Les approches des projets doivent évoluer et être accompagnées dans ces transformations parce que l’IA amène de nouvelles dimensions ;
  • Il faut former les jeunes avant emploi et les salariés déjà en poste au sein des entreprises pour les faire monter en compétences ;
  • L’IA est un levier d’inclusion et d’emploi ;
  • La diversité des profils contribue également à garantir une utilisation non-biaisée des données et le recrutement dans ce secteur doit s’adapter à ces besoins, notamment en augmentant le nombre de femmes dans le secteur du numérique ;
  • Le groupe de travail Éducation du collectif se concentre par ailleurs sur ce sujet : rendre accessible les formations à l’IA à tous, avec une cartographie des formations 

“ Tout le sujet est d’élargir le champ des compétences autour des sujets IA de façon inclusive et diverse. Notre priorité est de rendre accessible à tous le contenu existant pour développer la connaissance de l’intelligence artificielle. ”

Hélène Chinal, Vice-Présidente Impact AI & Directrice des Opérations Capgemini France

  • La cybersécurité est un enjeux majeur de l’IA et cela passe par une réelle formation des entreprises en elles-mêmes sur le sujet ;
  • La formation passe également par une formation à l’éthique :

“ Pour moi, il y a trois sujets différents sur l’éthique : l’encadrement, la construction de technologies qui puissent intégrer une IA éthique et enfin comment faire en sorte que les développeurs de l’IA se conforment eux même aux principes éthiques. ”

David Sadek, Vice-Président recherche, technologie et innovation Thalès

AI For Good

Un des groupes de travail et d’implication du collectif Impact AI porte sur le soutien de projet innovant et à l’impact positif. La table ronde “AI for Good” a réuni trois entrepreneurs sociaux accompagnés par le collectif : Borna Scognamiglio – CEO Pixis, Gaele Regnault – CEO LearnEnjoy et Olivier Jeannel – CEO RogerVoice

Les entreprises membres d’Impact AI proposent aux entrepreneurs sociaux de soutenir leur projet avec des ressources humaines et techniques. Elles mettent gracieusement à disposition des technologies, logiciels ou licences, et détachent auprès d’elles des collaborateurs dont les compétences sont adaptées au projet. Animé par Arnaud de Moissac – CEO DC Brain, cette table ronde #AIForGood a d’abord accueillie sur scène les startups et leurs mentors pour un retour sur cette première année ensemble. Les trois entrepreneurs ont ensuite pris la parole pour présenter leur projet et préciser le rôle de l’intelligence artificielle pour décupler leur impact positif.

LearnEnjoy & Devoteam, RogerVoice & Accenture, Pixis & Capgemini

AI for humanity

Le 29 mars 2018, au collège de France, le Président de la République a présenté sa vision et sa stratégie pour faire de la France un pays leader de l’intelligence artificielle. Bertrand Paihlès, nommé coordinateur de cette stratégie nous a fait l’honneur de venir clôturer la conférence. Il a ainsi présenté les actions et ambitions du plan #AIforHumanity.


Points clés : 

  • Coordination du projet en 3 pôles principaux : être un meilleur hub de l’IA au monde, la diffusion de l’IA dans l’économie, un volet éthique (avoir des règles, mais aussi encadrer l’IA dans son déploiement) ;
  • La mutualisation de données concernera aussi d’autres domaines que celui de la santé : des projets d’intelligence artificielle initiés par les Ministères de l’Armée et de l’Economie sont déjà en cours ;
  • Travailler main dans la main (institutions publiques, privés, entreprises) et mobiliser toutes les filières ;
  • Volonté de créer un modèle européen de l’IA éthique et de fédérer autour de ce dernier.

 

Nous tenions également à remercier  Jean-David Benassouli – Head of Data Analytics & Artificial Intelligence chez PwC et Olivier Roussat – Président Bouygues Télécom pour leur intervention sur l’implication de leur entreprise respective dans le collectif.

Cette première conférence sous le haut patronage du Secrétariat d’Etat chargé du Numérique a réuni 300 personnes de l’écosystème autour d’un engagement pour l’intelligence artificielle responsable.

Avec aujourd’hui 48 membres, nous espérons demain voir de nouvelles entreprises, institutions et personnalités se mobiliser autour d’Impact AI pour faire de l’intelligence artificielle de demain, une intelligence artificielle éthique, responsable et inclusive.

 

Vous souhaitez nous rejoindre ? Prenez connaissance de notre formulaire d’adhésion.

 


A propos d’Impact AI : Créé en 2018, Impact AI est un collectif de réflexion dont l’ambition est d’éclairer les enjeux éthiques et sociétaux de l’intelligence artificielle et de soutenir des projets innovants et positifs pour le monde de demain.

Membres Impact AI au 8 Juillet 2019 : Accenture, Air France KLM, Altran, AXA, Boston Consulting Group, Brennus Analytics, Capgemini, Christophe Denis, Craft AI, DataExpert, DC Brain, Devoteam, DXC Technology, Econocom, Engie, EPITA, France is AI, Grenoble Ecole de Management, Groupe Bouygues, Groupe Calliope, Groupe Hervé, Groupe VyV, La Poste, Magellan Partners, MAIF, Manpower, Mathilde Aglietta, Microsoft, InVivo, Orange, Prevision.io, PwC, RATP Groupe, Romain Dichampt, Schneider Electric, SKEMA, SNCF, Simplon, Soprasteria, Talan, Telecom Paris, Tell Me Plus, Thales Group, The Adecco Group, Umanis, Vekia.

Leave a Reply